Vous êtes devenu enseignant parce que vous avez la passion de la transmission ? Vous aimez ce contact avec les enfants ou les jeunes ? Vous remettez en cause votre position d’enseignant en classe et en établissement, vous recherchez une nouvelle voie ? Nous vous expliquons ici en quoi consiste le métier de coach scolaire, ses points communs et ses différences avec l’enseignement.

Enfin, si vous souhaitez en savoir plus, nous vous donnons des clés concrètes pour devenir coach scolaire et réussir votre reconversion.

Passer de l’enseignement au coaching scolaire : beaucoup d’avantages et quelques inconvénients

Un enseignant est déjà un peu coach scolaire

Professeur, vous avez déjà de nombreuses qualités pour ce métier :

  • vous avez le contact facile avec les élèves ;
  • vous connaissez le monde de l’enseignement dans lequel ils évoluent ;
  • vous avez forcément identifié des causes de blocages de certains élèves ;
  • vous avez des compétences pédagogiques d’écoute, d’adaptation…

Toutes ces connaissances vous aideront dans ce nouveau métier : vous allez devoir accompagner votre élève pour lui donner des méthodes de réussite, d’apprentissages. Une communication avec les parents vous permettra d’agir de manière plus efficace, en leur donnant des pistes pour aider leur enfant au quotidien et les codes du monde enseignant.

Ce sont vos compétences transversales que vous réinvestirez pour apporter de l’aide aux écoliers, aux collégiens et aux lycéens comme aux étudiants. Les familles et les élèves réagissent très positivement à ce type d’aide qui sera avant tout une aide méthodologique, mais qui leur donnera aussi confiance en soi et plus d’autonomie face aux apprentissages.

Le coaching scolaire : une relation riche avec les élèves

Le coaching scolaire est avant tout basé sur une relation de confiance qui se crée souvent rapidement entre l’élève et le coach. L’élève est demandeur et investit son coach comme une personne qui va lui apporter des réponses à ses questions, qui sera un « passeport » vers une nouvelle réussite scolaire.

Vous trouverez dans le métier de coach scolaire des sensations qui vous ont manqué jusqu’ici :

  • Ce besoin de prendre le temps nécessaire avec l’élève, d’approfondir les points qu’il a besoin de travailler sans contrainte de programme.
  • Vous apporterez des clés à ces élèves qui sont travailleurs, mais qui se découragent parce qu’ils n’ont pas les bonnes méthodes d’apprentissage. Vous leur transmettrez des méthodes adaptées à leur personnalité qui deviendront des savoir-faire transférables à beaucoup de situations scolaires.
  • Toutes ces actions permettront à vos élèves de gagner de la confiance en soi, de retrouver le goût de l’effort, vous mettrez donc en place un cercle vertueux gratifiant pour tous.
  • Enfin, vous aurez une posture différente, puisque votre casquette de coach scolaire vous donnera un rôle d’accompagnement qui vous permettra de travailler plus facilement avec votre élève. S’il est jeune, la nécessaire collaboration avec les parents sera facilitée par votre regard de personne extérieure au monde enseignant.

Vous pourrez vous consacrer pleinement à la réussite de vos élèves.

Ce changement de métier aura cependant quelques inconvénients

Le coach scolaire a souvent des horaires en périscolaire

Vous interviendrez la plupart du temps en dehors du temps scolaire. Les soirées, les mercredis, les petites vacances scolaires, la fin des grandes vacances seront des temps idéaux pour organiser des stages avec vos élèves.

Avec les plus grands, il sera plus facile de trouver des heures de travail pendant le temps scolaire en fonction de leurs emplois du temps, surtout si vous travaillez à proximité d’établissements scolaires. Vous pourrez aussi parfois être amené à travailler avec des élèves déscolarisés (phobie scolaire, élève suivant l’école à la maison, santé…).

La relation client

N’étant plus dans l’Éducation nationale, vous ne serez plus en mesure de suivre vos nouveaux élèves de manière aussi régulière qu’avant. Vous pourrez commencer un travail intéressant avec un jeune, pour lequel vous avez estimé que x séances seraient nécessaires. Sachez que les parents auront une relation client avec vous et qu’ils pourront parfois ne pas suivre vos recommandations, arrêter le travail dès qu’ils percevront une petite amélioration scolaire, sans vous laisser consolider le travail entamé.

Maintenant que vous connaissez l’essentiel du métier de coach scolaire, nous allons nous intéresser aux voies à suivre pour le devenir et le rester.

Devenir coach scolaire

Quelle formation de coach scolaire ?

Si en tant qu’enseignant, vous avez déjà des bases pour être coach scolaire, ce métier a une offre de formation beaucoup plus diversifiée que celui de professeur : la psychologie au sens large, le travail sur la confiance en soi, sur la méthodologie, sur le profil de l’élève, sur la motivation. Vous avez sûrement abordé ces aspects dans votre métier, mais c’est rarement parce que l’institution vous y a formé. Ces contenus se retrouvent dans des formations proposées par des instituts divers. Cependant, si vous vous en sentez capables vous pouvez aussi miser sur une auto-formation, que vous avez peut-être commencée au fil des années, par goût de la pédagogie et des pratiques alternatives.

Les formations payantes et leur contenu

Si vous avez activé votre CPF, vous avez remarqué qu’à ce jour, aucune formation de coaching scolaire n’est proposée. Si vous souhaitez vous faire accompagner dans votre formation, il vous faudra donc mettre la main au portefeuille. De 5 215 € chez Koreva à 2 150 € chez Cogitoz, les prix sont très variables.

Les conditions d’enseignement, la proposition de stages, le présentiel ou le distanciel varient beaucoup d’une formation à l’autre. La plupart des établissements sont reconnus et ont des formations certifiées (même si celle de coach scolaire ne l’est pas encore). Vous trouverez aussi des informations sur l’article Accompagnateur Pédagogique® pour Réussir à Apprendre

Les formations de coaching scolaire passent toutes par des enseignements de psychologie, de pédagogie, de connaissance de soi :

  • psychologie du développement de l’enfant et de l’adolescent ;
  • psychologie de l’apprentissage et neurosciences ;
  • travail sur l’estime de soi, la gestion du stress ;
  • techniques d’enseignement alternatives comme la PNL, les cinq gestes mentaux d’Antoine de la Garanderie ;
  • les troubles de l’apprentissage et du comportement…

Devenir coach scolaire en autodidacte, est-ce possible ?

Comme nous l’avons vu, vous êtes déjà des enseignants, vous avez une connaissance de la pédagogie. Les APC au primaire, l’aide aux devoirs au collège vous ont permis d’approcher au plus près les difficultés des élèves. Vous avez réalisé que leurs problèmes sont souvent moins liés au contenu des cours qu’à la méthodologie. Certains d’entre vous ont fait de l’enseignement spécialisé, d’autres ont une formation en psychologie. Toutes ces approches ont enrichi le prisme vous permettant de voir l’élève dans sa globalité.

Enseignant, vous avez eu également de nombreuses opportunités de repérer ces faiblesses et ces manques de notre système qui génèrent de l’échec scolaire. Vous pourrez d’autant mieux les résoudre que vous les connaissez bien.

Compléter votre formation de coach scolaire…
… en lisant

Les aides à la formation passent aussi par des lectures, depuis les années 1960, de nombreux auteurs se sont consacrés au sujet de la réussite scolaire. À titre d’exemple et dans des registres différents, nous pouvons retenir un des pionniers de l’engagement pour la réussite scolaire de tous : Antoine de la Garanderie qui a mis au point la gestion mentale. Plus récemment, Catherine Guéguen a publié Heureux d’apprendre à l’école, qui fait la part belle aux compétences socio-émotionnelles.

En matière de coaching scolaire pur, les parutions récentes sur ce sujet sont légion.

… en écumant le Net, Facebook, Pinterest…

Les propositions de compléments aux apprentissages scolaires sont légion. Beaucoup partagent gratuitement leurs outils, leurs expériences, leurs méthodes sur internet. Il ne vous reste qu’à vous emparer de ce qui vous parle.

… en complétant vos manques par des formations à la carte

À vous d’identifier les domaines dans lesquels vous souhaiterez recevoir des formations : bases de psychologie, de neurosciences expliquées aux élèves, de techniques de gestion du stress. Rien ne vous empêche alors de vous inscrire à un ou plusieurs modules de formations en fonction de vos besoins.

C’est vous donc qui construisez votre formation, de manière à ce que vous soyez sûr de vous, de vos compétences.

Le cadre de travail du coach scolaire

Plusieurs options de cadres de travail s’offrent à vous :

  • La création d’entreprise, vous trouverez de nombreuses informations ici : Créer son entreprise lorsque l’on est fonctionnaire de l’Éducation nationale.
  • Le travail en partenariat: les structures de soutien scolaire, de réorientation sont souvent intéressées par un partenaire qui leur permettra d’enrichir leur offre par du coaching scolaire.
  • Le salariat: le coaching scolaire est recherché par certaines associations, par des communes, des communautés de communes.

Si vous parcourez le Net, vous trouverez les dénominations de psychopédagogue, coach scolaire, accompagnateur pédagogique, praticien scooling… elles reprennent toutes cette idée d’apporter un soutien à l’élève voire aux parents, complétant l’enseignement dispensé dans nos écoles. Cette diversité d’offres montre bien que ce nouveau métier a le vent en poupe et qu’il correspond à une vraie demande.

Vous qui êtes enseignant, vous avez là une véritable opportunité de continuer à pratiquer un métier que vous aimez, mais que vous souhaitez renouveler.

 

Christelle Bouchard

Accompagnateur Pédagogique® pour Réussir à Apprendre

Accompagnateur Pédagogique® pour Réussir à Apprendre

Vous êtes enseignant, mais le métier a eu raison de vous et de votre motivation à exercer dans un système éducatif qui épuise le meilleur des professeurs ? Vous commencez à envisager de quitter l’Éducation nationale ? Votre projet est avancé et vous cherchez un métier...

lire plus
Reconversion Orthophoniste : et pourquoi pas ?

Reconversion Orthophoniste : et pourquoi pas ?

L’idée d’une reconversion comme orthophoniste vous reste en tête ? Comme de nombreux collègues, vous êtes devenu enseignant par envie d’aider les autres, d’apprendre à apprendre et par besoin de communiquer… Mais les réalités du terrain sont passées par là et vous ne...

lire plus
Focus sur les Métiers du Livre

Focus sur les Métiers du Livre

Bibliophile, vous rêvez d’un quotidien entouré de livres ? Une myriade de débouchés professionnels se tend à vous dans les métiers du livre ! Que vous ayez plutôt la fibre créative ou commerciale, l’une de ces carrières vous conviendra sûrement. Le livre, de sa...

lire plus
logo prof et ensuite

Inscription à la Newsletter

Inscription réussie ! Si tu ne reçois pas dans 5 minutes un mail de bienvenue, contacte-moi. Merci.

Pin It on Pinterest

Share This